L’université Toulouse 3 expérimente l’enseignement par les pairs – Educpros

« Le « Peer Instruction » ou enseignement par les pairs. C’est la pédagogie active qu’étrennent actuellement un millier d’étudiants à l’université Toulouse 3 – Paul-Sabatier.

« Cette approche de l’enseignement a émergé au début des années 1990 sous l’impulsion notamment d’Eric Mazur. À la suite d’études américaines montrant les difficultés des étudiants à assimiler les concepts de la mécanique, ce professeur de physique de Stanford a développé une nouvelle méthode visant à faire participer les étudiants en provoquant des échanges entre eux, explique Jean-François Parmentier, chargé de mettre en œuvre cette pédagogie  à la faculté des sciences et d’ingénierie de l’université Paul-Sabatier.

Une vingtaine d’enseignants la testent depuis la rentrée 2014 auprès d’étudiants de première et de deuxième année de licence. Elle constitue le cœur du programme d’innovations pédagogiques Spiral pour « solutions pédagogiques innovantes pour la réussite et l’attractivité en licence », financé à hauteur de 150.000 € par l’Idex (Initiative d’excellence).

viaL’université Toulouse 3 expérimente l’enseignement par les pairs – Educpros.

Mooc d’entreprise, rapid learning, captation : comment réussir la digitalisation d’une formation présentielle ? | Les startups de l’éducation

« La renaissance de l’e-learning, permis par le développement des Moocs et des Spocs, accélère la digitalisation de formations présentielles. Alors que de nombreux acteurs privilégient des parcours blended learning, des nombreuses entreprises se posent la question de la digitalisation complète de leurs contenus de formation, tout en cherchant à innover radicalement pour ne pas reproduire les erreurs passées. Voici quelques retours d’expériences »

viaMooc d’entreprise, rapid learning, captation : comment réussir la digitalisation d’une formation présentielle ? | Les startups de l’éducation.

Harvard et MIT, toujours une longueur d’avance – Educpros

Harvard et MIT (Massachusetts Institute of Technology) caracolent toujours en tête des classements internationaux. Loin de se reposer sur leurs lauriers, ces universités, fortes de l’écosystème puissant de Cambridge, inventent l’éducation de demain. Retour sur les innovations menées par ces établissements d’exception.

viaHarvard et MIT, toujours une longueur d’avance – Educpros.

Michelle Weise : « À l’avenir, chaque étudiant se constituera son propre cursus » – Educpros

« Ce qui se passe en ce moment, c’est que l’enseignement supérieur américain connaît cette fois, via le numérique, une période d’innovations ­disruptives. Contrairement aux innovations durables, celles-ci rebattent les cartes : elles impliquent d’élargir le public cible, de changer le produit et les prix, elles forgent une nouvelle définition de la qualité, l’échelle d’évaluation n’est plus la même.

De quoi s’agit-il ? En 1989, l’université de Phoenix a été la première institution à lancer des cursus entièrement en ligne. Des diplômes d’une qualité basique mais honnête, juste ce qu’il fallait pour satisfaire un nouveau public qui, sinon, ne pouvait pas se former du tout. Car c’est bien de cela dont il s’agit. Évidemment, si l’on compare avec le cursus de Princeton, il n’y a pas photo. Mais ces diplômes en ligne visent des personnes souvent plus âgées, qui travaillent et ont besoin de flexibilité.

Aujourd’hui, ces diplômes se multiplient, avec une nouvelle politique de prix vraiment attractifs. La révolution vient aussi du contenu : nombre de ces cours sur le Web sont modulaires [formats courts, contenu très ciblé, NDLR] et orientés vers des compétences professionnelles. En soi, ce type d’enseignement n’est pas nouveau, mais suivre ces cours en ligne et à ces tarifs change la donne. Ces nouvelles manières de se former, qui permettent de toucher un autre public, sont efficaces pour apprendre et vérifier que les compétences sont acquises, et chacun peut aller à son rythme. »

viaMichelle Weise : « À l’avenir, chaque étudiant se constituera son propre cursus » – Educpros.

Une appli gratuite pour rendre les cours interactifs – Educpros

Une question de l’enseignant, et voilà que s’élèvent des cartons bariolés, qui égaient la salle de cours autant qu’ils rendent celui-ci participatif. Selon la réponse que les étudiants souhaitent donner (a, b, c ou d), ils orientent le carton de manière à voir face à eux la lettre choisie dans le bon sens. De l’autre côté, les petits carrés jaune, bleu, vert et violet apparaissent alors dans des positions différentes. Reste à l’enseignant à prendre une photo de l’ensemble sur son téléphone, et il peut immédiatement connaître le nombre de réponses correctes. Le tout grâce à l’application Votar, qui signifie « vote en réalité augmentée ».

COMME LES BOÎTIERS ÉLECTRONIQUES, MAIS EN MOINS CHER

Développé en 2013 par Stéphane Poinsart, informaticien à la cellule d’appui pédagogique de l’UTC (université de technologie de Compiègne), le système s’apparente aux boîtiers de vote électroniques qui se répandent depuis quelques années dans les écoles et universités.

Avec une différence essentielle : le coût du dispositif, beaucoup moins élevé que celui des clickers. À raison d’environ 30 € par boîtier, le budget pour équiper un établissement atteint vite plusieurs milliers d’euros. L’application Votar, elle, est gratuite, et disponible sur Android. Il suffit de photocopier les cartons et de prendre la photo avec un téléphone basique.

viaUne appli gratuite pour rendre les cours interactifs – Educpros.

libre-innovation.org

Les learning labs, ces salles de cours 3.0 – Enquête sur Educpros

À côté des traditionnels amphis ou salles de TD, de nouveaux espaces, plus ouverts et plus modulables, font aujourdhui leur apparition dans les écoles et les universités. Une dizaine ont vu le jour récemment.  Leur finalité : favoriser le développement de pédagogies alternatives, fondées sur linteractivité et la créativité. Expérimenter et innover : voilà ce qui guide les learning labs.

viaLes learning labs, ces salles de cours 3.0 – Enquête sur Educpros.

Cécile Dejoux : la star des moocs français – Formations – Le Parisien Etudiant

« Cécile Dejoux, maître de conférence au CNAM, a présenté le mooc le plus suivi de France : 36 615 inscrits, originaires de 55 pays…

Le cours en ligne gratuit (mooc = massive open online course) de Cécile Dejoux, prof en ressources humaines, a été suivi par des internautes du monde entier. Une nouvelle session sera disponible en février. Les inscriptions sont ouvertes.

Les internautes la reconnaissent à ses petits foulards, toujours impeccablement attachés autour de son cou. Face à la caméra, Cécile Dejoux, prof de 48 ans, déroule son cours sans prompteur ni lunettes, enlevées par coquetterie. « Dans cette session, nous allons parler de la façon dont le digital transforme les rapports au travail », détaille, souriante, l’enseignante, qui enregistre actuellement « Du manager au leader 2.0 », son second mooc — un cours en ligne accessible à tous —, dans un petit studio au sous-sol du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), à Paris. »

viaCécile Dejoux : la star des moocs français – Formations – Le Parisien Etudiant.

Appel à projets UNR-RA : Report de la date de dépôt des dossiers au 13 février 2015

Dans le cadre de l’UNRRA (Université Numérique en Région Rhône-Alpes), son comité de pilotage réuni le 12 décembre 2014 a décidé de promouvoir le développement de productions numériques pour l’enseignement supérieur en finançant, avec le soutien financier de la Région, plusieurs projets inter-académiques des établissements d’enseignement supérieur appartenant aux COMUEs de Grenoble-Alpes et Lyon.Cet appel à projets a pour objectif de recueillir les demandes des équipes pédagogiques qui souhaiteraient concevoir et réaliser des ressources numériques facilitant la mise en place de nouvelles formes d’enseignement. Les projets peuvent aussi bien se destiner aux enseignants qu’aux étudiants.

viaUniversité Numérique en Région Rhône-Alpes.

AAP_UNRRA_2015_V2 (PDF)

Proposition-de-projet-UNRRA-2015 (MS Word)

How MOOC Video Production Affects Student Engagement | edX

« Here are our seven main findings and corresponding recommendations for creators of online educational videos:

  1. Shorter videos are much more engaging. Engagement drops sharply after 6 minutes. Recommendation: Invest heavily in pre-production lesson planning to segment videos into chunks shorter than 6 minutes. This is the most significant recommendation!
  2. Videos that intersperse an instructor’s talking head with PowerPoint slides are more engaging than showing only slides. Recommendation: Invest in post-production editing to display the instructor’s head at opportune times in the video. But don’t go overboard because sudden transitions can be jarring. Picture-in-picture might also work well.
  3. Videos produced with a more personal feel could be more engaging than high-fidelity studio recordings. Recommendation: Try filming in an informal setting such as an office to emulate a one-on-one office hours experience. It might not be necessary to invest in big-budget studio productions.
  4. Khan-style tablet drawing tutorials are more engaging than PowerPoint slides or code screencasts. Recommendation: Introduce motion and continuous visual flow into tutorials, along with extemporaneous speaking so that students can follow along with the instructor’s thought process.
  5. Even high-quality prerecorded classroom lectures are not as engaging when chopped up into short segments for a MOOC. Recommendation: If instructors insist on recording traditional classroom lectures, they should still plan lectures with the MOOC format in mind and work closely with instructional designers who have experience in online education.
  6. Videos where instructors speak fairly fast and with high enthusiasm are more engaging. Recommendation: Coach instructors to bring out their enthusiasm and reassure them that they do not need to purposely slow down. Students can always pause the video if they want a break.
  7. Students engage differently with lecture and tutorial videos. Recommendation: For lectures, focus more on the first-time watching experience. For tutorials, add more support for rewatching and skimming, such as inserting subgoal labels in large fonts throughout the video. »

viaHow MOOC Video Production Affects Student Engagement | edX.

#EcoleNumerique – Concertation nationale sur le numérique pour l’éducation

Du 20 janvier au 9 mars 2015, concertation nationale

Les technologies numériques transforment en profondeur le monde et la société. L’École est au cœur de ce changement qui bouscule les fondements traditionnels de notre système scolaire, son organisation, ses contenus et ses méthodes pédagogiques. Vos attentes et les projets qui vous mobilisent dans ce domaine sont essentiels à la mise en place d’une stratégie numérique.

via#EcoleNumerique – Concertation nationale sur le numérique pour l’éducation.