oTranscribe : transcription d’enregistrements audio et vidéo

Une application web libre pour faciliter la transcription d’enregistrements audio et vidéo.

  • Plus de bascules entre Quicktime et Word.
  • Pause, retour et avance rapide sans retirer vos mains du clavier.
  • Minutage interactif pour naviguer dans votre transcription.
  • Sauvegarde automatique dans l’espace de stockage de votre navigateur chaque seconde.
  • Privé – Vos fichiers audio et transcriptions ne quittent jamais votre ordinateur.
  • Export vers Markdown (.md), texte brut (.txt) et Google Docs.
  • Lecture des fichiers vidéos avec le lecteur intégré.
  • Open source sous licence MIT.

via oTranscribe.

ESR : Création d’un traitement automatisé de données à caractère personnel intitulé France université numérique

NOR : MENS1401172A

arrêté 24-9-2014

MENESR – DGESIP A

Par arrêté du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en date du 24 septembre 2014, il est créé au ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche un traitement automatisé de données à caractère personnel dénommé France université numérique (Fun) géré par l’intermédiaire d’une plateforme nationale d’hébergement de formations numériques proposées par les établissements d’enseignement supérieur.

viaMENS1401172A – ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr.

Dossier : « Comment rendre les MOOCs vraiment accessibles à tous ? » uTOP-Inria

Dossier : « Comment rendre les MOOCs vraiment accessibles à tous ? »

Les MOOCs ont la vocation d’être ouverts à tous, de rendre le savoir disponible n’importe où et n’importe quand. Pourtant, dans la pratique, cet idéal est loin d’être atteint et de multiples barrières empêchent de nombreuses personnes d’y accéder correctement et d’y participer comme elles le souhaiteraient.

L’enjeu de l’accessibilité des cours en ligne et, en particulier des MOOCs, est crucial : comme le dit Thot Cursus dans un de ses articles, « un site doit demeurer : perceptible, navigable (fonctionnel), compréhensible et robuste (technologiquement souple), peu importe qui s’en servira ». De plus, comme cela a été très justement souligné lors du dernier séminaire de recherche du MoocLab Inria, dédié à cette thématique, « la proportion de personnes handicapées est bien plus importante dans le public des MOOCs que dans le reste de la population : le problème n’est donc pas de rendre les MOOCs accessibles comme le reste, mais de prendre en compte le fait que les MOOCs sont un élément essentiel dans l’accessibilité des études supérieures aux personnes handicapées ».

Sur un certain nombre d’aspects, les MOOCs ressemblent beaucoup à du contenu web classique : du contenu, des formulaires, des forums… Mais la présence de contenus audiovisuels et d’éléments interactifs soulève de nouveaux besoins en termes d’accessibilité : sous-titrage, audiodescription, structuration des éléments, adaptation des contenus tels que les exercices, compléments écrits, images, cartes… Au-delà des contenus, la question de l’accessibilité des plateformes a également été posée : Sébastien Hinderer, qui a coordonné le Séminaire Accessibilité du MoocLab et qui a notamment participé au groupe de travail Accessibilité de France Université Numérique, a très justement fait remarquer qu’ « un contenu accessible via une interface non-accessible ne l’est plus vraiment ».

La question de l’accessibilité du web est au cœur de ces problématiques : sur ce sujet, la Web Accessibility Initiative (WAI) du W3C, créée depuis 1997, a défini un certain nombre de normes techniques et de recommandations, nommées Web Content Accessibility Guidelines. Mais ces normes ne sont pas simples à mettre en œuvre et sont encore insuffisantes pour les MOOCs. Il existe en effet un réel besoin sur le sujet : comment normaliser l’accessibilité des contenus vidéos, des interfaces ?

Il est également important de sensibiliser les équipes pédagogiques à ce sujet : certains consortiums, comme edX ou encore Futurelearn, ont étudié ces questions et ont inclus des recommandations dans leurs guides d’accompagnement à la création. Autres initiatives, un MOOC Web Accessibility MOOC for Online Educators a récemment vu le jour et Google a également fait un cours en ligne sur le sujet. En France, OpenClassrooms et Sopra ont récemment créé un MOOC sur Java accessible aux personnes handicapées. Un travail a été réalisé sur le sous-titrage du MOOC Gestion de Projet de Rémi Bachelet afin d’en améliorer l’accessibilité. Citons également le projet CAPA (Chaînes éditoriales Avancées pour des documents Pédagogiques Accessibles) soutenu par le Programme d’Investissements d’Avenir dans le cadre des Projets services numériques innovants pour l’E-éducation 2.

viaNewsletter No 18 octobre 2014 – Usages innovants en e-éducation » uTOP-Inria.

Launch your MOOC on EMMA | Emma Project

EMMA: Launch of first multilingual MOOCs underway

October 2014 is an important month for EMMA with the launch of the first round of multilingual MOOCs. These MOOCs cover a range of different subjects from Blended Learning to Management of Cultural Enterprises, from Searching on the Internet to Climate Change. Each MOOC lasts between 6 and 8 weeks and is offered by one of the EMMA university partners; Università degli Studi di Napoli Federico II, Italy, Open Universiteit, Netherlands, Universidade Aberta, Portugal, University of Leicester, UK and Universitat Politècnica de València, Spain. This first catalogue of courses are all offered in at least 2 languages including Spanish, English, Italian, Portuguese, Dutch and Catalan and learners are welcome to test out the learning platform in multiple languages as they find the course that best meets their needs and interests. EMMA is experimental in nature and so feedback from the wider educational community is welcome to help us to improve the platform. Check out the website for the latest EMMA info: http://europeanmoocs.eu

If you are a teacher or content provider, you are invited to become part of EMMA, all you need to do is send us info@europeanmoocs.eu your proposal for a course and we will contact you to check and agree how best to host your course on EMMA. In the pilot stage of EMMA a number of features that have been meticulously chosen to deliver the EMMA vision are available on the platform. As more courses are unveiled over the coming months, more features will be included. As a leading testbed member we will make sure that your institution has visibility on our website and a special place in our hearts as well as in our future initiatives.

viaLaunch your MOOC on EMMA | Emma Project.

Université Numérique en Région Rhône-Alpes

L’UNRRA est un projet ambitieux qui se développe autour de plusieurs thématiques :L’accompagnement des enseignants dans la Pédagogie Universitaire Numérique PUNL’accès à des ressources de documentation électroniqueLa fédération des acteursLa promotion des Massive Online Open Course MOOCL’équipement en outils et logicielsCe projet est financé par la Région Rhône-Alpes, par le ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ainsi que par les COMUEs de Grenoble et de Lyon.

viaUniversité Numérique en Région Rhône-Alpes.

Les salariés ont soif d’apprendre – Pôle emploi.org

« Si l’apprentissage présentiel reste toujours largement majoritaire, les MOOCs séduisent ceux qui y ont goûté.

Les salariés ne demandent que ça. Un sur deux est même disposé à se former hors de son temps de travail et près d’un tiers est prêt à cofinancer sa formation, selon le récent baromètre Cegos sur la formation professionnelle qui a interrogé à la fois des cadres, des employés, des techniciens et agents de maîtrise. Voici une bonne nouvelle à l’heure où le gouvernement met l’accent sur cette nécessité.

Se former mais comment ? Les modes d’apprentissage évoluent lentement. Mais sûrement. La formation présentielle l’emporte toujours très largement (91%) mais les formations mixtes (à distance et présentielle), atteignent 33%, soit une hausse de 20% par rapport à 2012.

Et qu’en est-il des MOOCs très en vogue dans l’enseignement supérieur et qui ont gagné l’entreprise ? Un quart des salariés savent de quoi il s’agit et, parmi eux, une moitié a déjà suivi un MOOC (Massive Open Online Course), mais 81% pensent que c’est un bon moyen pour se former. Cette nouvelle modalité d’e-learning, combinant des ressources de cours, des activités facilitant la mémorisation et l’apprentissage et un espace d’interaction entre participants a le vent en poupe. »

viaLes salariés ont soif d’apprendre – Pôle emploi.org.

Les MOOCs : révolution ou désillusion ? | Institut de l’entreprise

L’Institut de l’entreprise publie aujourd’hui un rapport sur le sujet signé par Lucien Rapp,expert associé à l’Institut de l’entreprise et professeur à la Faculté de droit de l’Université de Toulouse-Capitole : Les MOOCs : révolution ou désillusion ? Le savoir à l’heure du numérique.

Son travail rassemble un grand nombre de données actuellement disponibles sur ces nouveaux outils et analyse les effets de ces derniers selon une quadruple perspective : celle du monde académique et celle du monde politique, de la société civile et des entreprises. Ni réquisitoire ni plaidoyer, il s’agit avant toute chose de l’état des lieux d’un phénomène naissant en Europe et du débat qu’il suscite outre-Atlantique.

L’auteur, enfin, passe au crible un certain nombre de mythes liés à l’émergence des MOOCs.

L’Institut de l’entreprise souhaite, par ce rapport, inviter chacun des acteurs concernés tant au niveau national qu’à l’échelle européenne à prendre acte du changement de perspective qu’ouvrent les MOOCs et à en tirer toutes les conséquences.

viaLes MOOCs : révolution ou désillusion ? | Institut de l’entreprise.

Rentrée universitaire. La pédagogie portée sur le devant de la scène – Educpros

Au-delà des déclarations attendues sur les bourses étudiantes et le budget, une partie de la conférence de rentrée de Najat Vallaud-Belkacem et Geneviève Fioraso a porté, mercredi 24 septembre 2014, sur le développement des innovations pédagogiques. Mooc, classes inversées et fablabs devant se mettre au service de « la réussite pour tous ».

Place à la pédagogie. C’est l’un des messages qu’ont voulu faire passer Najat Vallaud-Belkacem et Geneviève Fioraso, lors de leur conférence de presse de rentrée, le 24 septembre 2014. Alors que les enseignants-chercheurs sont de plus en plus nombreux à revendiquer leur implication dans des actions de formation innovantes, la prise de conscience est, semble-t-il, désormais également politique. « Ce sera l’année de la rénovation pédagogique », a assuré la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem.

viaRentrée universitaire. La pédagogie portée sur le devant de la scène – Educpros.

Un cours en ligne ouvert et gratuit sur le design d’activités pédagogiques avec les TIC | Infobourg.com

Le 27 octobre prochain débutera la troisième édition du MOOC « Learning Design Studio for ICT­based Learning Activities ». Ce MOOC, un cours gratuit, ouvert et en ligne, vise à aider les enseignants dans la création et l’adaptation de leçons et activités d’apprentissage avec l’utilisation d’outils TIC.  D’une durée de 5 semaines, soutenu par des facilitateurs, ce cours sera animé en six langues, dont le français.

viaUn cours en ligne ouvert et gratuit sur le design d’activités pédagogiques avec les TIC | Infobourg.com.

La deuxième édition de ce MOOC s’est achevée en juin 2014. Cette courte vidéo est un résumé de ce que les participants ont fait pendant le cours : https://www.youtube.com/watch?v=IOVEmkXZuKU&feature=youtu.be.

On peut aussi jeter un oeil sur les vidéos produites pendant cette deuxième édition pour avoir une idée de ce à quoi s’attendre : https://www.youtube.com/user/HandsOnICT.

Pour s’inscrire : http://handsonict.eu/join-the-mooc/?lang=fr

L‘équipe est aussi à la recherche de facilitateurs. Elle prévoit à cet effet fournir un petit cours aux intéressés pour partager l’expérience de ses facilitateurs dans des environnements de MOOC, y compris la façon de promouvoir le mentorat par les pairs.

Council on Library and Information Resources – The Changing Landscape of Library and Information Services

Council on Library and Information Resources – The Changing Landscape of Library and Information Services: What Presidents, Provosts, and Finance Officers Need to Know – 14 pages

<http://www.clir.org/pubs/reports/pub162/pub162.pdf>

Rapidly evolving digital technologies and services are enabling change that is undermining the financial model supporting many colleges and universities while simultaneously offering solutions to address those challenges. Nearly ubiquitous access to the Internet, coupled with a range of freely available learning resources such as Carnegie Mellon’s Open Learning Initiative, EdX’s massive open online courses (MOOCs), and the Khan Academy’s video tutorials, is feeding a perception that traditional higher education costs too much. Lower cost, competency-based programs such as College for America, offered by Southern New Hampshire University; Personalized Learning, offered by Northern Arizona University; and Flexible Option, offered by the University of Wisconsin system are redefining the college degree and further undermining the perceived value of traditional programs. All of these initiatives are still in their infancy; as they mature and other entries join the field, we can expect the challenges facing higher education to intensify.


In December 2013, the Council on Library and Information Resources (CLIR) sponsored a workshop that explored the ways in which library and information technology services (LITS) organizations and academic institutions will need to evolve in the face of new challenges and opportunities. The workshop discussions, reflected in this paper, offer insight into how the transformative potential of an evolving digital infrastructure can help relieve the pressures faced by our institutions. Members of CLIR’s chief information officers (CIOs) group, comprising CIOs responsible for integrated library and information technology services organizations, organized the workshop. Although most of the group’s members work at small, private, residential colleges, their observations may resonate with leaders from other types of institutions, including larger colleges and universities, as well as institutions that do not have integrated LITS organizations. New, lower cost educational programs are undermining the perceived value of traditional programs.