Pour la Science – L’avenir incertain d’Internet

Le Web est né au CERN il y a 25 ans. Il a depuis conquis le monde, et son essor oblige désormais à ce qu’on l’étudie scientifiquement : il s’agit de prévoir son développement, d’améliorer l’accès à l’information, de lutter contre la cybercriminalité et de mieux gérer nos vies en ligne.

Nigel Shadbolt et Tim Berners-Lee

Depuis l’invention et l’envolée du World Wide Web au milieu des années 1990 , son utilisation a explosé. Ainsi, en 2014, on estime que chaque minute, deux millions de requêtes Google sont effectuées, 571 nouveaux sites web sont créés, 2 000 nouvelles photos sont ajoutées sur Tumblr, 204 millions d’emails sont envoyés… Le Web a révolutionné les secteurs des médias, de la banque, de la santé, etc. Mais se rend-on bien compte que le Web représente plus que la somme de ses pages ? D’importantes propriétés émergentes sont apparues et transforment la société. Le courrier électronique a apporté la messagerie instantanée et, avec elle, des réseaux sociaux tels que Facebook. Le transfert de documents a débouché sur des sites de partage de fichiers qui ont conduit à des portails tels que YouTube. Et l’étiquetage des contenus crée des communautés d’internautes qui partagent tout, de l’actualité musicale aux conseils pour l’éducation des enfants.

Toutefois, peu de chercheurs étudient comment naissent ces propriétés émergentes, comment nous pourrions les domestiquer, quels phénomènes nouveaux pourraient apparaître ou ce que tout cela peut signifier pour l’humanité. Une nouvelle discipline, la science du Web, a ces questions pour objet.

viaPour la Science – L’avenir incertain d’Internet.

Henri Verdier Blog: Gouvernement des algorithmes : une contribution au débat

Une controverse fondamentale se noue actuellement sur l’émergence – réelle ou supposée – du « gouvernement des algorithmes. » Et sur ses dangers, parmi lesquels, certains annoncent tout simplement « la mort du politique ».

Les datasciences entrent concrètement dans nos existences : capacité à nous proposer les livres ou les destinations qui nous intéressent, big data appliqué à la lutte contre la fraude fiscale, optimisation des patrouilles de police par le logiciel Predpol, choix de la meilleure distribution des équipements publics dans une ville, smarts cities, allocation des ressources douanières, assistance informatique à la décision du chirurgien ou du juges des libertés, calcul du prix de notre billet d’avion, recours au A/B testing pour choisir la meilleure manière de nous adresser un courrier de relance. Nous pressentons la force de cette vague qui englobe le développement des datasciences, l’analytique prédictive, le succès des  data-driven strategies, l’augmentation de l’intelligence embarquée dans un nombre croissant d’objets, la personnalisation de plus en plus grande des biens et des services, les bulles algorithmiques de plus en plus adaptées à nos personnalités, un monde de plus en plus serviciel…
Nous sentons aussi qu’il s’agit d’une nouvelle forme de pouvoir, qu’il soit exercé par de grandes entreprises commerciales ou par des gouvernements. Et nous ressentons une sourde inquiétude face à un monde de plus en plus « intelligent », c’est-à-dire en fait de plus en plus capable de nous suivre, de nous connaître, de nous servir mais aussi de nous guider vers le « meilleur choix ».

Vers quoi tendent toutes ces évolutions ? Quel avenir nous réservent-elles ? Quel projet inconscient les sous-tendent ? Il n’est pas inutile de se poser ces questions maintenant… Et justement, la polémique a commencé cet été, et de belle manière.

Developing Razor Sharp Focus with Zen Habits Blogger, Leo Babauta | Learning Fundamentals

If you’ve just logged into Facebook or your email for the 10th time today or find yourself thinking in Facebook statuses throughout the day, it may be time to read Leo Babauta’s eBook “Focus: A simplicity manifesto in the age of distraction”.

This free eBook contains dozens of practical suggestions to help you enjoy life more, enhance your creativity and get things done.

If there ever was an equivalent of steroids for focus, this book is it – it’s a great tool to help anyone develop razor sharp focus and churn out quality work.

After reading this book, I made a number of changes that dramatically sharpened my focus. I have summarised a number of the strategies in the mind map below.

viaDeveloping Razor Sharp Focus with Zen Habits Blogger, Leo Babauta | Learning Fundamentals.

Le numérique nous fait-il perdre la mémoire ? | CNRS le journal

Nous confions de plus en plus le soin à des appareils d’enregistrer les informations à notre place. Le fait de se reposer sur les technologies numériques pourrait permettre à notre cerveau de se consacrer à d’autres tâches. Mais cela ne risque-t-il pas, à terme, d’affaiblir notre mémoire ? Enquête auprès de spécialistes du sujet.

viaLe numérique nous fait-il perdre la mémoire ? | CNRS le journal.

Terminologie : ESR

NOR : CTNX1408941K – liste du 3-5-2014 – J.O. du 3-5-2014 – MENESR – MCC

données ouvertes

Domaine : Droit-Informatique.

Définition : Données qu’un organisme met à la disposition de tous sous forme de fichiers numériques afin de permettre leur réutilisation.

Note :

  1. Les données ouvertes n’ont généralement pas de caractère personnel.
  2. Elles sont accessibles dans un format favorisant leur réutilisation.
  3. La réutilisation des données ouvertes peut être soumise à conditions.

Voir aussi : ouverture des données.

Équivalent étranger : open data.

ouverture des données

Domaine : Droit.

Définition : Politique par laquelle un organisme met à la disposition de tous des données numériques, dans un objectif de transparence ou afin de permettre leur réutilisation, notamment à des fins économiques.

Voir aussi : données ouvertes.

Équivalent étranger : open data, open data policy.

NOR : CTNX1416797K – liste du 5-8-2014 – J.O. du 5-8-2014 – MENESR – MCC

production participative

Domaine : Tous domaines.

Définition : Mode de réalisation d’un projet ou d’un produit faisant appel aux contributions d’un grand nombre de personnes, généralement des internautes.

Note :

  1. On peut, par exemple, recourir à la production participative pour concevoir un logiciel ou pour élaborer une encyclopédie.
  2. On trouve aussi l’expression « production collaborative ».

Équivalent étranger : crowdsourcing.

 

NOR : CTNX1419323X – liste du 22-8-2014 – J.O. du 22-8-2014 – MENESR – MCC

 

mégadonnées, n.f.pl.

Domaine : Informatique.

Définition : Données structurées ou non dont le très grand volume requiert des outils d’analyse adaptés.

Note : On trouve aussi l’expression « données massives ».

Équivalent étranger : big data.

 

NOR : CTNX1420450X – liste du 16-9-2014 – J.O. du 16-9-2014 – MENESR – MCC

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid20536/bulletin-officiel.html?cid_bo=82965&cbo=1

 

I – Termes et définitions

aide au dépannage

Forme abrégée : dépannage, n.m.

Domaine : Informatique/Internet.

Synonyme : traitement des incidents.

Définition : Protocole d’assistance proposé à l’utilisateur d’un logiciel ou d’un matériel pour lui permettre de résoudre une difficulté d’emploi ou de faire face à une défaillance technique.

Équivalent étranger : troubleshooting.

arrière-guichet, n.m.

Domaine : Informatique/Internet.

Définition : Support informatique et logistique d’un ou de plusieurs guichets.

Voir aussi : guichet.

Équivalent étranger : back office.

blogue, n.m.

Domaine : Informatique/Internet.

Définition : Site, souvent personnel, présentant, du plus récent au plus ancien, de courts articles ouverts aux commentaires des internautes.

Voir aussi : microblogage, microblogue, site.

Équivalent étranger : blog, weblog.

Attention : Cette publication annule et remplace celle du terme « bloc-notes » au Journal officiel du 20 mai 2005.

carrousel, n.m.

Domaine : Informatique.

Définition : Menu graphique, généralement tridimensionnel, qui fait défiler de manière cyclique sur un écran un ensemble d’images donnant chacune accès à un contenu.

Équivalent étranger : cover flow-like design.

cyberconférence, n.f.

Domaine : Télécommunications-Informatique/Internet.

Définition : Téléconférence utilisant l’internet ou des réseaux informatiques privés et pouvant combiner le son, l’image et le texte.

Note : Une cyberconférence permet notamment la présentation, l’échange, le partage ou la modification de documents.

Voir aussi : téléconférence.

Équivalent étranger : e-conference, web conference, web conferencing.

encre électronique

Domaine : Informatique.

Définition : Matériau composé de microcapsules contenant des particules dont le déplacement, sous l’effet d’un champ électrique, permet d’afficher des textes ou des images.

Note : Les textes et les images ainsi affichés demeurent visibles après la suppression du champ électrique.

Voir aussi : liseuse, papier électronique.

Équivalent étranger : e-ink, electronic ink.

environnement de développement

Domaine : Informatique.

Synonyme : atelier de développement.

Définition : Infrastructure logicielle qui permet la création de programmes.

Équivalent étranger : application framework, framework, integrated development environment (IDE).

fureteur, -euse, n.

Domaine : Informatique/Internet.

Définition : Personne qui, dans un espace d’échanges de l’internet tel qu’un forum ou un blogue, suit les discussions ou consulte les articles sans apporter de contribution.

Voir aussi : blogue, forum.

Équivalent étranger : lurker.

guichet, n.m.

Domaine : Informatique/Internet.

Définition : Interface permettant d’accéder aux services en ligne proposés par une entreprise ou une organisation.

Voir aussi : arrière-guichet.

Équivalent étranger : front office.

imagette, n.f.

Domaine : Informatique.

Définition : Image dont la taille a été réduite par rapport à l’original pour limiter l’encombrement de l’espace d’affichage.

Équivalent étranger : thumbnail.

microblogage, n.m.

Domaine : Informatique/Internet.

Définition : Publication de minimessages sur un microblogue.

Voir aussi : blogue, microblogue, minimessage.

Équivalent étranger : microblogging.

microblogue, n.m.

Domaine : Informatique/Internet.

Définition : Blogue constitué de minimessages diffusés en temps réel, qui contiennent souvent des mots-dièse et dont l’enchaînement forme des fils de discussion.

Voir aussi : blogue, fil de la discussion, minimessage, mot-dièse.

Équivalent étranger : microblog, thread.

papier électronique

Domaine : Informatique.

Définition : Support souple fonctionnant avec une source d’énergie et un microprocesseur, sur lequel peuvent s’afficher des textes ou des images au moyen d’encre électronique.

Voir aussi : encre électronique.

Équivalent étranger : electronic paper, e-paper.

II – Table d’équivalence

A – Termes étrangers

 

Terme étranger (1)

 

Domaine/sous-domaine

 

Équivalent français (2)

 

application framework, framework, integrated development environment (IDE). Informatique. environnement de développement, atelier de développement.
back office. Informatique/Internet. arrière-guichet, n.m.
blog, weblog. Informatique/Internet. blogue, n.m.
cover flow-like design. Informatique. carrousel, n.m.
e-conference, web conference, web conferencing. Télécommunications-Informatique/Internet. cyberconférence, n.f.
e-ink, electronic ink. Informatique. encre électronique.
electronic paper, e-paper. Informatique. papier électronique.
framework, application framework, integrated development environment (IDE). Informatique. environnement de développement, atelier de développement.
front office. Informatique/Internet. guichet, n.m.
integrated development environment (IDE), application framework, framework. Informatique. environnement de développement, atelier de développement.
lurker. Informatique/Internet. fureteur, -euse, n.
microblog, thread. Informatique/Internet. microblogue, n.m.
microblogging. Informatique/Internet. microblogage, n.m.
thread, microblog. Informatique/Internet. microblogue, n.m.
thumbnail. Informatique. imagette, n.f.
troubleshooting. Informatique/Internet. aide au dépannage, dépannage, n.m., traitement des incidents.
web conference, e-conference, web conferencing. Télécommunications-Informatique/Internet. cyberconférence, n.f.
weblog, blog. Informatique/Internet. blogue, n.m.

(1) Il s’agit de termes anglais, sauf mention contraire.

(2) Les termes en caractères gras se trouvent dans la partie I (Termes et définitions).

B – Termes français

 

Terme français (1)

 

 

Domaine/sous-domaine

 

Équivalent étranger (2)

aide au dépannage, dépannage, n.m., traitement des incidents. Informatique/Internet. troubleshooting.
arrière-guichet, n.m. Informatique/Internet. back office.
atelier de développement, environnement de développement. Informatique. application framework, framework, integrated development environment (IDE).
blogue, n.m. Informatique/Internet. blog, weblog.
carrousel, n.m. Informatique. cover flow-like design.
cyberconférence, n.f. Télécommunications-Informatique/Internet. e-conference, web conference, web conferencing.
dépannage, n.m., aide au dépannage, traitement des incidents. Informatique/Internet. troubleshooting.
encre électronique. Informatique. e-ink, electronic ink.
environnement de développement, atelier de développement. Informatique. application framework, framework, integrated development environment (IDE).
fureteur, -euse, n. Informatique/Internet. lurker.
guichet, n.m. Informatique/Internet. front office.
imagette, n.f. Informatique. thumbnail.
microblogage, n.m. Informatique/Internet. microblogging.
microblogue, n.m. Informatique/Internet. microblog, thread.
papier électronique. Informatique. electronic paper, e-paper.
traitement des incidents, aide au dépannage, dépannage, n.m. Informatique/Internet. troubleshooting.

(1) Les termes en caractères gras se trouvent dans la partie I (Termes et définitions).

(2) Il s’agit d’équivalents anglais, sauf mention contraire.

Le numérique ouvre de nouveaux horizons pédagogiques à l’université – Educpros

Le numérique contribue à faire avancer les réflexions sur la pédagogie à l’université, celle-ci devenant davantage aujourd’hui un sujet de préoccupation et même, désormais, de recherche. Tel est le constat que dressent les auteurs de “la Pédagogie universitaire à l’heure du numérique”. Entretien avec la codirectrice de l’ouvrage, Geneviève Lameul, par ailleurs maître de conférences à Rennes 2 et membre de la Mines (Mission numérique pour l’enseignement supérieur).

viaLe numérique ouvre de nouveaux horizons pédagogiques à l’université – Educpros.

Deux pouces et des neurones – Études et statistiques – Ministère de la Culture et de la Communication

Pratiques, consommations et usages culturels. Département des études, de la prospective et des statistiques. Questions de culture Documentation scientifique et technique. Statistiques

Les cultures juvéniles de l’ère médiatique à l’ère numérique

Sylvie OCTOBRE
A paraître le 24 septembre 2014
Diffusion La Documentation française
288 p.
ISBN 978-2-11-128155-4
12 €

De la fin des années 1980 à la fin des années 2000, qu’est-ce qui a changé dans les univers culturels juvéniles ?

Si certaines caractéristiques de la jeunesse perdurent d’une génération à l’autre – plus technophiles, amateurs de pratiques artistiques, en recherche d’expression et d’expérimentation, plus engagés que leurs aînés dans la culture –, les jeunes de la fin des années 2000 n’ont pas grandi dans le même contexte économique, social et culturel que ceux des années 1980. En vingt ans, bien des choses ont changé.

À la massification scolaire des années 1970 et 1980 a succédé, dans les décennies 1990 et 2000 une massification culturelle adossée aux industries culturelles, qui a contribué à diffuser très largement une culture populaire et mondialisée. La révolution numérique a modifié les modes de création, de diffusion mais aussi d’appropriation des contenus culturels et a fait émerger une jeunesse plus connectée, communicante et créative, plus cosmopolite mais aussi plus fragmentée.

Le champ culturel n’est plus seulement le lieu de la détente et de l’absence de contraintes par rapport à l’école ou au travail, mais aussi, grâce aux technologies numériques qui permettent et favorisent l’expressivité, un lieu d’expérimentation de l’autonomie qui contribue à la construction identitaire des individus. Les liens entre culture, savoir et information méritent alors d’être relus à l’aune de cette mutation qui interroge les modalités de la transmission culturelle, souvent considérée comme en crise.

L’exploitation secondaire, pour les 15-29 ans, des résultats des trois dernières éditions de l’enquête Pratiques culturelles des Français (1988, 1998 et 2008), dresse un portrait inédit de la génération des natifs du numérique dans leurs rapports à la culture, mis en regard avec la génération de leurs parents au même âge. Jeunesse problème, jeunesse ressource… la lecture de cet ouvrage permet de penser les mutations de la jeunesse de l’ère médiatique à l’ère numérique.

En savoir plus, commander l’ouvrage : contact.deps@culture.gouv.fr

Lire le sommaire, l’introduction et la synthèse de l’ouvrage

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Politiques-ministerielles/Etudes-et-statistiques/L-actualite-du-DEPS/Deux-pouces-et-des-neurones

Jules Ferry 3.0, Bâtir une école créative et juste dans un monde numérique | Conseil national du numérique

Le 3 octobre, le Conseil national du numérique (CNNum) a publié ses recommandations pour bâtir une école créative et juste dans un monde numérique.

Huit axes déclinés en 40 recommandations :

  • Enseigner l’informatique : une exigence
  • Installer à l’école la littératie de l’âge numérique
  • Oser le bac HN Humanités numériques
  • Concevoir l’école en réseau dans son territoire
  • Lancer un vaste plan de recherche pour comprendre les mutations du savoir et éclairer les politiques publiques
  •  Mettre en place un cadre de confiance pour l’innovation
  • Profiter du dynamisme des startups françaises pour relancer notre soft power
  • Ecouter les professeurs pour construire ensemble l’école de la société numérique

viaJules Ferry 3.0, Bâtir une école créative et juste dans un monde numérique | Conseil national du numérique.

L’open data ou « l’illusion que le rôle de l’expert technocrate est diminué » – Lagazette.fr

Evelyn Ruppert est maître de conférence en sociologie au Goldsmith College de Londres et spécialiste des données. L’open data tel qu’il est orchestré par le gouvernement anglais ne permet pas aux pouvoirs publics de renouer avec la confiance, estime-t-elle. Dans un effort d’ouverture, ces informations sont mises à disposition et réutilisées via des outils numériques, ce qui favorise l’émergence d’une nouvelle classe de spécialistes. Un entretien initialement publié sur MyScienceWork , plate-forme de partage des savoirs scientifiques en libre accès

viaL’open data ou « l’illusion que le rôle de l’expert technocrate est diminué » – Lagazette.fr.

Rentrée universitaire. La pédagogie portée sur le devant de la scène – Educpros

Au-delà des déclarations attendues sur les bourses étudiantes et le budget, une partie de la conférence de rentrée de Najat Vallaud-Belkacem et Geneviève Fioraso a porté, mercredi 24 septembre 2014, sur le développement des innovations pédagogiques. Mooc, classes inversées et fablabs devant se mettre au service de « la réussite pour tous ».

Place à la pédagogie. C’est l’un des messages qu’ont voulu faire passer Najat Vallaud-Belkacem et Geneviève Fioraso, lors de leur conférence de presse de rentrée, le 24 septembre 2014. Alors que les enseignants-chercheurs sont de plus en plus nombreux à revendiquer leur implication dans des actions de formation innovantes, la prise de conscience est, semble-t-il, désormais également politique. « Ce sera l’année de la rénovation pédagogique », a assuré la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem.

viaRentrée universitaire. La pédagogie portée sur le devant de la scène – Educpros.