FIED : Questionnaire sur le statut des enseignants chercheurs et enseignement à distance

Coordinatrice : Claire Hanen, université Paris-Ouest Nanterre La Défense

Réponse attendue avant le 8 juin 2010

Le groupe de travail initié au sein de la FIED sur le référentiel des tâches liées à l’enseignement à distance a conçu un questionnaire pour faire un bilan sur les pratiques de rémunération actuelles et les projets d’application du nouveau référentiel dans les établissements.

Dans le nouveau décret régissant le statut des enseignants chercheurs, l’enseignement à distance figure en tant que tel dans les activités du service d’enseignement.

Dans le référentiel des tâches associé à ce décret , l’enseignement à distance a droit à trois lignes  dans la partie Innovation pédagogique, rappelées ici.

  • Elaboration et mise en ligne d’un module d’enseignement ou de formation, sans tâches directes liées à l’assistance et l’évaluation des étudiants. Forfait d’heures identique à l’équivalent en nombre d’heures d’enseignement présentiel.
  • Responsabilité d’un module de formation ouverte à distance ou autre forme d’enseignement non présentiel impliquant assistance directe et évaluation des étudiants. Forfait modulable en fonction de la nature de la formation, du temps passé dans l’activité présentielle correspondante et du nombre d’étudiants concernés.
  • Conception et développement d’enseignements nouveaux ou de pratiques pédagogiques innovantes. Forfait modulable en fonction de la nature de l’activité innovante concernée.

Tous les établissements sont donc amenés à redéfinir les contours de la prise en compte de l’enseignement à distance, voire de l’enseignement en ligne,  dans le cadre de ce référentiel, qui laisse tout de même beaucoup de marges de manoeuvre aux établissements. Or, les pratiques sont très diverses en matière de rémunération, et dépendent aussi des sources de financement, de la part plus ou moins importante des ressources propres dans la mise en ¦uvre de la FOAD ainsi que du travail qui est demandé aux enseignants dans le cadre du suivi des étudiants ou de la mise en ligne de contenus. Dans ce processus, il nous semble que la FIED peut jouer un rôle en proposant des principes, selon les situations, qui garantissent la pérennité et la qualité des enseignements de la FOAD. Notre objectif est donc, dans un premier temps,  de recenser les pratiques existantes en matière de :

  1. Organisation budgétaire de l’enseignement à distance.
  2. Travail demandé aux enseignants et tuteurs.
  3. Rémunération des enseignants et des tuteurs (le cas échéant)

Dans un second temps, au regard de ce bilan, émettre des recommandations selon les situations afin de garantir la qualité des formations à distance et une certaine équité selon les établissements. Toutefois, dans le contexte d’autonomie des universités et de la diversité des types d’enseignement proposés, il ne peut s’agir d’un travail entièrement unificateur, mais celui-ci peut néanmoins permettre d’avoir des éléments sur lesquels les collègues concernés pourront s’appuyer pour négocier dans leurs établissements respectifs.

Contact : frederic.cantaroglou@upmf-grenoble.fr

Rapport sur le développement des TICs

Le Programme Information pour tous (Unesco) a mis en ligne son rapport statistique 2009 sur le développement des TICs dans le monde : »Information Society Policies. Annual World report 2009″.

http://portal.unesco.org/ci/fr/files/29547/12668551003ifap_world_report_2009.pdf/ifap_world_report_2009.pdf