EUNIS/UPMC MOOC : An European View

Report on MOOC: an European view by Prof Yves Epelboin

The report summarizes on how MOOC (Massive Open Online Courses) initiative was launched by American universities and how it can be implemented at European universities.

‎www.eunis.org/files/MOOC_en.1.1.pdf

Eunis

Facebook to debut auto-play video ads in 2013 • The Register

« Facebook users have a new form of advertising to look forward to in 2013, when the social network will begin inserting full-motion video ads into their news feeds.

According to a report by Ad Age, Zuck & Co are so hell-bent on pulling in big bucks from TV admen that they plan to debut the dubious new feature no later than April of next year, though sources say they haven’t yet figured out all the details.

Typical TV ads run about 30 seconds, but Facebook is reportedly considering capping the length of its video ads at 15 seconds.

In a move that’s certain to anger many users, however, sources say the company definitely plans to have the video component of the ads start playing automatically, and possibly the audio, as well. »

Facebook to debut auto-play video ads in 2013 • The Register.

Faire entrer l’École dans l’ère du numérique – Ministère de l’Éducation nationale

Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, a présenté la stratégie pour le numérique à l’École en présence de Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, jeudi 13 décembre 2012. Transmettre des savoirs à des enfants qui évoluent depuis leur naissance dans une société irriguée par le numérique et donner à chacun les clés pour réussir dans sa vie personnelle, sociale et professionnelle future nécessitent en effet de repenser en profondeur notre manière d’apprendre et d’enseigner ainsi que le contenu des enseignements.

Faire entrer l’École dans l’ère du numérique – Ministère de l’Éducation nationale.

 

Conférence Numérique : rendre l’apprentissage des langues accessibles à tous

Le jeudi 7 février 2013 de 10 h à 18 h

• Expolangues – Paris expo – Porte de Versailles – Pavillon 5.2 – Salle Cloud – 1 place de la Porte de Versailles, 75015 Paris.

• Un évènement organisé par EducPros.fr

viaConférence Numérique : rendre l’apprentissage des langues accessibles à tous.

Conférence de Michel Authier : « Innover à l’université. Pourquoi, comment ? » | Promising

Lieux de production, de conservation et de transmission des savoirs, les universités ont accompagné le développement de nos sociétés industrielles tant que l’on pouvait raisonnablement croire que la puissance de la raison permettait de penser, d’inventer et de réaliser un futur prévisible. Tant qu’il y avait le temps d’inventer pour soi ou pour les autres le futur que l’on désirait, le savoir donnait à chacun le moyen le plus démocratique de le réaliser. L’instruction, modèle absolu, donnait aux ingénieurs, aux organisateurs, aux dirigeants la légitimité de conduire les sociétés sur le chemin de la prospérité.

Aujourd’hui le futur c’est « le présent ailleurs », un ailleurs dans des espaces aussi bien géographiques que culturels, disciplinaires, sociaux, historiques… Innover c’est introduire cet « ailleurs » là où il n’était pas. C’est rarement de l’invention, c’est plus souvent de l’imitation, du mélange inattendu, des chimères surprenantes, du détournement, de l’incongruité, de l’exploitation d’opportunité. L’innovation c’est le carburant de la compétition, tout ce qui compte c’est d’être le premier à fixer une valeur là où il n’y en avait pas.

Les universités n’y échappent pas. Elles qui sont confrontées aux classements nationaux et internationaux, se devraient d’innover.  Se devraient de recruter plus de chercheurs reconnus, pour produire plus d’articles, enseigner plus de disciplines, acquérir plus de réputations, faire venir plus d’étudiants, qui obtiendront plus de diplômes et finalement monter dans les classements.

Mais surtout innover pour accomplir ses missions qui, elles, ne changent pas : produire, conserver, transmettre pour se former aux connaissances anciennes et nouvelles nécessaires à la préhension d’un monde en mutation constante, se former aux outils et aux méthodes par des exercices et des expériences renouvelées en permanence, se former au contact des autres à la collaboration sans laquelle il n’y aura pas de maîtrise possible du devenir.

Conférence de Michel Authier : « Innover à l’université. Pourquoi, comment ? » | Promising.

Apprendre et enseigner à l’ère numérique – Marcel Lebrun – YouTube

Conférence donnée lors de TICE Alpes 2012 (Grenoble, 28 et 29 Juin 2012)

Temps de la technologie, temps de la pédagogie

viaApprendre et enseigner à l’ère numérique – YouTube.

Le web : promesse tenue ?- Ecrans

« Le web, « le » web n’est plus aujourd’hui ce réseau de réseau, non propriétaire, sans droits d’accès. Le dire et le répéter n’y changera peut-être rien, mais « la plus grande partie du cyberespace est un monde fermé, propriété, contrôlé par le marketing, régi par un carcan de normes arbitraires, de lois liberticides et de technologies « privatives ». Un monde hyperterritorialisé sous le contrôle de quelques multinationales. » La question n’est pas que le web soit devenu un média de masse, la question n’est pas non plus celle de la concentration dans ce secteur, la question n’est même pas celle de la neutralité des tuyaux (quoique), la question n’est surtout pas de savoir s’il faut avoir peur du web ou d’internet comme d’autres avant nous avaient eu peur de la musique, du jazz, du rock’n roll, de la télé, du noir, des noirs, de l’étranger, d’étrangers noirs jouant du jazz à la télé.

La question c’est de savoir ce qui change dans un monde de 2 milliards de personnes connectées, lorsque la moitié d’entre elles sont inscrites sur un site qui décide seul de ce qui est ou non conforme à « sa » morale. La question est de savoir ce que devient la culture quand 2 marchands à la lettre A de l’annuaire décident seuls des restrictions d’usage que nous pourrons faire de biens culturels pourtant dûment acquittés. La question est de savoir ce que devient l’imaginaire d’un collectif de 2 milliards d’individus connectés lorsque qu’un seul acteur est en capacité de formuler des réponses à des questions qui ne sont pas posées.

La question est celle de savoir si l’utopie du web peut raisonnablement basculer vers une dystopie. La question est de savoir si cela est possible. Se poser cette question pourrait très largement suffire à permettre d’y répondre par la négative. La question est aujourd’hui se savoir qui sont ceux qui se posent cette question. La question est de savoir s’ils sont suffisamment audibles. »

Le web : promesse tenue ?- Ecrans.

Des jeux sérieux en classe — Enseigner avec le numérique — Éduscol numérique

L’introduction des « serious games » au sein du monde éducatif français se confirme à travers un certain nombre de retours d’expérimentations menées dans différentes académies et aussi la production de ressources prônant la pédagogie par le jeu.

Les « jeux sérieux », communément utilisés pour la formation professionnelle en entreprise, font « une entrée remarquée dans le monde de l’éducation », précise le bilan de l’expérimentation pédagogique réalisée dans l’Académie d’Aix-Marseille. Les auteurs rappellent également en introduction que les programmes rénovés de sciences et technologies du management et de la gestion (STMG) préconisent de manière explicite l’usage des jeux sérieux. Toutes les disciplines et spécialités, selon les termes du compte-rendu, sont « néanmoins concernées et certains jeux sont mis en oeuvre dans le cadre de dispositifs tels que l’accompagnement personnalisé au collège et au lycée ».

Des jeux sérieux en classe — Enseigner avec le numérique — Éduscol numérique.

«La culture numérique, c’est d’abord celle que l’on construit soi-même» – Libération

Que le numérique ait fait irruption dans notre siècle est un fait indéniable – que les informations qu’il véhicule se fassent connaissances est un défi.

«Les bactéries n’ont pas de ministère, et pourtant elles sont capables de s’adapter, de coopérer. Elles échangent des informations pour aboutir à un meilleur résultat que celui qu’elles auraient obtenu individuellement. Ce travail horizontal, c’est l’idée de la culture numérique.» L’exemple, donné par le biologiste et généticien François Taddéi reflète bien le débat : Comment développer une culture numérique ?

«La culture numérique, c’est d’abord celle que l’on construit soi-même» – Libération.

EUNIS 2013 : 12 – 14 JUNE 2013, RIGA, LATVIA

The EUNIS 2013 Congress title is “ICT role for Next Generation Universities” and its topics include but are not limited to:

  1. Open Access, Open data, Open Courseware and Digital publishing,
  2. Information Systems for Research Support
  3. ICT for Teaching and Learning Enhancement
  4. ICT in Learning Spaces
  5. Enterprise Architecture
  6. Identity Management
  7. Enterprise Information Systems
  8. IT Leadership and Governance
  9. Business Intelligence and University Analytics
  10. ICT for Mobility and Collaboration
  11. Campus computing: Cloud, High Performance Computing
  12. Social Media in universities
  13. University IT security

PROGRAMME & DATES | 12 – 14 JUNE 2013, RIGA, LATVIA.