Le Tamagocours, un serious game pour les futurs enseignants – Educpros

Former les futurs enseignants au certificat Informatique et Internet de Niveau 2 Enseignant. Tel est l’objectif du Tamagocours. Un “serious game” directement inspiré des fameux Tamagotchi. Développé par une équipe d’EducTice, le jeu Tamagocours devrait être accessible aux différentes Espé dans le courant de l’année 2015. Présentation à l’occasion des Journées du e-learning, les 26 et 27 juin à Lyon.

viaLe Tamagocours, un serious game pour les futurs enseignants – Educpros.

L’univers des MOOCs | Thot Cursus

Stéphane Berthet, secrétaire général de l’Université de Genève et président du GISGUF, présente l’investissement de son université dans le développement de MOOCs, la motivation des choix, la façon dont s’élaborent et se construisent les projets, l’implication des enseignants, les MOOCs déjà réalisés, ceux à venir, l’accueil du public.

En conclusion, il évoque les perspectives, la suite à donner, MOOCs à usage interne, le concept de « classe inversée », les possibilités d’analyse des processus d’apprentissage, et aussi l’espoir d’offrir à tous et surtout ceux qui en étaient privés, un accès généralisé, global à l’enseignement supérieur.

viaLunivers des MOOCs | Thot Cursus.

L’Assemblée se dote d’une commission sur le numérique | Chambres à part

Droit à l’oubli, cybercriminalité, économie numérique, ouverture des données publiques… Progressivement, de façon disparate mais certaine, Internet s’installe dans la législation et, récemment, le sujet a été abordé dans des textes aussi divers que la loi de programmation militaire, la proposition de loi de lutte contre la prostitution ou encore le projet de loi sur la géolocalisation. « Le numérique est dans toutes les lois mais il n’existe pas de principe législatif sur la question, pas de doctrine forgée, la question est abordée au fil de l’eau, souvent sous la pression », explique le député socialiste de la Nièvre, Christian Paul, auteur déjà d’un rapport sur les « droits et libertés de l’Internet » pour Lionel Jospin à la fin des années 1990.

C’est la raison pour laquelle l’Assemblée nationale va installer, mercredi 11 juin, une « commission de réflexion et de propositions ad hoc sur le droit et les libertés à l’âge du numérique », dont il sera le co-président. Douze autres députés y siégeront, (quatre du groupe SRC, quatre de l’UMP, un écologiste, un de l’UDI, un radical de gauche et un membre du groupe de la Gauche démocrate et républicaine) ainsi que, chose rare, treize personnalités qualifiées, « désignées en raison de leurs connaissances et de leur maîtrise des enjeux liés au numérique, par le président de l’Assemblée nationale, sur proposition de la majorité et de l’opposition », précisait la présidence fin février.

viaL’Assemblée se dote d’une commission sur le numérique | Chambres à part.

Au-delà de l’effet de mode, quel avenir pour les MOOC ? – Educpros

Des chercheurs de l’université de Columbia ont effectué une radiographie des MOOC aux États-Unis. Il en ressort que l’objectif de démocratisation est loin d’être atteint et risque d’être mis à mal par le développement de cours payants. Les MOOC ont initié un changement de paradigme dont l’impact reste encore à mesurer.

viaAu-delà de l’effet de mode, quel avenir pour les MOOC ? – Educpros.

Le blog de Christine Vaufrey » Blog Archive » Moocs et emploi : en France, c’est pas gagné

Les MOOCs et autres parcours ouverts de formation sont aujourd’hui en France pris entre le marteau de l’académie (qui joue aux MOOCs, si l’on en croit la personne mentionnée plus haut) et l’enclume d’un marché de l’emploi vitrifié dans lequel on ne jure que par l’alliance magique du diplôme reconnu et de l’expérience spécialisée. Les mooqueurs devront apporter eux-mêmes les preuves de leur valeur, non seulement en tant qu’apprenants en ligne dans un cours ouvert, mais plus globalement en tant que personnes capables de gérer elles-mêmes l’enrichissement de leurs savoirs et savoir-faire dans le dialogue permanent du dire et du faire, de l’apprentissage et de l’application, en autonomie. À nous, concepteurs et promoteurs des MOOCs de qualité, de rendre ces dispositifs de formation chaque jour plus crédibles et de contribuer à la reconnaissance de ceux qui s’y engagent.

viaLe blog de Christine Vaufrey » Blog Archive » Moocs et emploi : en France, c’est pas gagné.

MOOC : la question de l’autonomie des apprenants | La révolution MOOC

« La première semaine officielle du MOOC « Monter un MOOC de A à Z » vient de se conclure. Nous avons terminé le cours sur le cadrage du projet pour entamer celui sur les questions de scénarisation. De nombreux projets de MOOC ont été déposés et sont disponibles à cette adresse. « 

viaMOOC : la question de l’autonomie des apprenants | La révolution MOOC.