Le travail prend ses distances avec le classique bureau – LaVoixEco.com

Le salarié lambda se dit parfois qu’il aurait mieux fait de dormir plus longtemps plutôt que de rester coincé dans les bouchons. Ou qu’il aurait traité plus vite ce dossier au calme chez lui plutôt que cerné par les sollicitations extérieures. Et s’il n’avait pas besoin d’aller au bureau pour travailler ? Et s’il travaillait à distance ?

Se déplacer pour travailler, c’est du temps, c’est de l’argent et c’est une empreinte écologique qui s’agrandit. L’INSEE a fait ses calculs. En 2004, dans les zones rurales, le trajet domicile-travail prenait en moyenne 28 minutes. Dans les régions plus urbanisées, 32 minutes. Et la tendance est à la hausse. Pourtant, le pourcentage de télétravailleurs (difficile à estimer) reste faible en France. L’Observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises avance tout de même 9 % de télétravailleurs en France, contre 20 % dans le nord de l’Europe et aux États-Unis et entre 15 et 20 % dans le reste de l’Europe.

viaLe travail prend ses distances avec le classique bureau – LaVoixEco.com.