Faire la classe mais à l’envers : la «flipped classroom»: Service de soutien à la formation – Université de Sherbrooke

Faire la classe mais à l’envers : la flipped classroom

Jusqu’où l’intégration des technologies changera-t-elle l’enseignement? À en croire les partisans de cette tendance d’origine américaine, jusqu’à renverser l’ordre habituel de fonctionnement quant à ce qui est appris à l’intérieur et à l’extérieur de la classe…

Les sources que nous avons consultées définissent la flipped classroom comme une approche pédagogique consistant à inverser et à adapter les activités d’apprentissage traditionnellement proposées aux étudiantes et étudiants en utilisant en alternance la formation à distance et la formation en classe pour prendre avantage des forces de chacune.

Dans ce modèle, les contenus de cours sont livrés au moyen de ressources consultables en ligne – le plus souvent des capsules vidéo – et le temps de classe est exclusivement consacré à des projets d’équipe, à des échanges avec l’enseignant et entre pairs, à des exercices pratiques et autres activités de collaboration.

Le slogan des concepteurs : Class is for conversation, not dissemination. L’étudiant y est véritablement actif, puisqu’il doit participer et s’impliquer tant à l’étape de l’appropriation des contenus en ligne que dans celles de l’expérimentation et du partage en classe.

viaFaire la classe mais à l’envers : la «flipped classroom»: Service de soutien à la formation – Université de Sherbrooke.