Un chantier prioritaire : former au numérique – Educavox

Un élève qui passe cette année son baccalauréat aura, durant sa scolarité, vu naître le « tchat », Wikipedia, Facebook, YouTube, Twitter, les tablettes tactiles… »

Ainsi commence le juste constat fait, sur le site du ministère consacré à la refondation à venir, qui engage à donner à l’école « une grande ambition pour le numérique ». Force est d’observer pourtant que, si les tablettes tactiles commencent maintenant à trouver peu à peu place dans les salles de classe, plus rarement dans les cartables, si de rares élèves ont pu utiliser Twitter en classe, de ci, de là, dans le cadre de certaines activités ou de certains apprentissages fondamentaux, si encore certains professeurs documentalistes ont pu, parfois, accompagner certains élèves à utiliser Wikipédia, encore plus rarement à y contribuer, les autres outils, massivement utilisées par les élèves, sont généralement honnis et bannis — une bonne censure technique permet d’éviter d’y réfléchir — pour de bon du monde de l’école.

Un chantier prioritaire : former au numérique – Educavox.