Perte de contrôle des données personnelles : À qui la responsabilité? | One More Blog

« Ça n’aura échappé à personne : depuis que l’affaire PRISM a été dévoilée on parle beaucoup de la perte de contrôle de nos données personnelles. Le sujet prend beaucoup de place dans les médias et c’est tant mieux. Plus on en parlera, plus les gens prendront conscience du problème, de sa complexité et du fort intérêt qu’il y a à s’en préoccuper. Même si, vous en conviendrez, la surveillance massive est déjà bien en place…

Malgré tout, parmi la masse de remarques que l’on peut trouver sur Internet, il est un refrain que j’entends beaucoup (peut-être autant que le stupide « rien à cacher ») : « C’est à chacun de se responsabiliser et de choisir ce qu’il met sur Internet. ». Cet argument est souvent suivi par un prétentieux « Moi par exemple, je ne mets rien de ma vie privée sur le net ». Oui, mais non. Ce genre de remarques m’agace. Elles montrent une certaine naïveté à l’égard du fonctionnement d’Internet et des technologies de captation des données.

Il faut bien comprendre une chose quand on parle de données personnelles. L’ensemble de ce qui représente ces données n’est pas limité à vos photos de vacances ou à la vidéo de tata Suzanne qui fait des papouilles au petit dernier. C’est bien au-delà de ça. Pensez à vos dernières recherches sur votre moteur favori. Et réfléchissez maintenant à ce qu’elles peuvent dire sur vous. Ça peut être une opinion politique, une orientation sexuelle, un problème de peau, votre affection toute particulière pour les fruits de mer. Que sais-je! Dès lors que vous bougez un octet sur Internet, il s’agit d’une donnée qui peut être collectée, interprétée, recoupée, etc.. et ce, que vous ayez un compte chez Gootruc, Facemachin ou pas. La collecte est faite quand même, soyez-en convaincu. »

viaPerte de contrôle des données personnelles : À qui la responsabilité? | One More Blog.

One comment on “Perte de contrôle des données personnelles : À qui la responsabilité? | One More Blog

Comments are closed.